Survival International

Retour

En 2018...

Nous avons boycotté les réserves de tigres

Nous avons démarré 2018 en promouvant un boycott des réserves de tigres en Inde. Tout au long de l'année, nous avons continué à attirer l'attention sur les expulsions illégales de peuples autochtones et avons pu observer une chute drastique du nombre de personnes tuées par des gardes-chasse ayant reçu l'ordre de « tirer à vue » ! Apprenez-en plus ici.

Nous avons combattu une épidémie mortelle

Nous avons été dévastés d'apprendre qu'une épidémie de rougeole faisait des ravages parmi les Yanomami au Venezuela et au Brésil. Un grand merci à toutes celles et tous ceux d'entre vous qui nous ont aidés au cours de l'année à demander une aide médicale d'urgence. Vos mails ont contribué à sauver des vies.

Nous nous sommes opposés à un parc national au Congo

Il peut sembler étrange de s'opposer à un parc national, mais le projet Messok Dja au Congo se poursuit illégalement sans le consentement du peuple baka qui vit sur place. Les Baka ont peur des gardes qui les passent à tabac simplement parce qu'ils essayent d'accéder à leurs terres ancestrales. Regardez cette vidéo pour en apprendre plus.

Nous avons travaillé en partenariat avec les Gardiens de l'Amazonie

Alors que la situation reste instable pour les Guajajara (Gardiens de l'Amazonie) et leurs voisins non contactés, les Awá, Survival a continué à les soutenir l'an passé afin d'expulser les bûcherons clandestins qui menacent leurs terres et leur vie. (lien en anglais) Olimpio Guajajara nous a demandé de partager ce message de sa part.

Nous avons redoublé d'efforts dans notre lutte au Brésil

Je pense que nous avons tous été horrifiés d'apprendre la victoire de Jair Bolsonaro à l'élection présidentielle brésilienne : il représente un grave danger pour les peuples autochtones et les droits territoriaux que ces derniers ont si durement acquis. Malgré le peu de temps restant, vous nous avez aidé à faire monter la pression pour sécuriser la terre des Kawahiva. Apprenez-en plus.

Nous avons défendu les droits des peuples non contactés

La nouvelle d'un missionnaire américain tué par les Sentinelles a fait les gros titres des journaux et réouvert l'éternel débat : faut-il ou non contacter les peuples non contactés ? (Pour mémoire, nous nous y opposons fermement.) Vous pouvez lire le point de vue (en anglais) de mon collègue Jonathan sur cette histoire ici.

Et maintenant ?

Merci à toutes celles et tous ceux qui nous ont aidé l'an dernier en envoyant des mails aux membres de gouvernements, en partageant nos messages sur les réseaux sociaux et en versant des dons pour soutenir notre travail urgent. Sans vous, il nous serait tout simplement impossible de poursuivre notre mission, et c'est encourageant de savoir que nous ne sommes pas seuls dans la lutte pour les peuples autochtones. Cette année qui démarre tout juste est particulièrement spéciale à nos yeux. Elle marque les cinquante années d'existence de Survival ! Créé par une poignée de bénévoles, Survival est maintenant un mouvement international comptant des sympathisant·e·s dans tous les coins de la planète. C'est une étape importante qui mérite d'être célébrée ; les menaces telles que celle représentée par Bolsonaro nous rappellent cependant que la lutte n'est jamais terminée. En 2019, nous allons également lancer notre campagne contre la scolarisation forcée des enfants autochtones : un scandale qui a été dissimulé pendant bien trop longtemps. Nous pensons qu'il est crucial de révéler au grand jour l'une des plus grandes menaces pour les enfants autochtones à travers le monde et leurs familles, et nous vous en dirons très prochainement davantage. Encore merci de nous avoir soutenu en 2018. L'année 2019 promet d'être tout aussi chargée ! Je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année, Alice

Prenez contact
UN CAMPING BIO AUX VALEURS ÉCOLO
onepercentfortheplanet    

Découvrir

seashepherd   

Découvrir

colibris   

Découvrir

survivalinternational   

Découvrir

Découvrir

Modes de paiement